Questions aussi inutiles qu’indispensables

Si l’eau est capable de monter par capillarité, pourquoi la pensée de l’être humain qui dispose d’un système capillaire ne s’élève-t-elle pas davantage ?

Ceux qui ont le crâne rasé ont sans doute la réponse.

 

Quels sont les paramètres qui réduisent le plus la probabilité pour un crapaud de se faire écraser en traversant la route ?
Lire la suite de Questions aussi inutiles qu’indispensables

Texte à trou de mémoire avec Renaud

Je vous propose un petit texte à trou sur des titres de chanson de Renaud. C’est une spéciale dédicace à Olivier Nourry qui a visiblement biberonné comme moi de ce poète. Un poète de l’argotique et un frangin hélas descendu aux enfers de la boisson sans pouvoir jamais refaire surface.Lire la suite de Texte à trou de mémoire avec Renaud

Quand un ordinateur se prend pour Georges Perec

Georges Perec est ce romancier français qui s’était donné pour défi d’écrire un livre entier sans utiliser une seule fois la lettre e. C’est ainsi qu’est paru en 1979 la disparition. Un exploit artistique, une performance littéraire spectaculaire qu’il serait utile de transposer au tic de langage parlé actuel dont ni moi, ni mon petit cousin de 4 ans, ne sommes exempts et qui consiste à mettre « en fait » dans une phrase sur deux ou trois.

Mais là où ça devient franchement flippant, c’est quand l’ordinateur se prend pour Perec,Lire la suite de Quand un ordinateur se prend pour Georges Perec